Bébé est là : et si vous preniez un congé parental ?

Le congé parental peut être pris par l’un des parents employés dans une entreprise lors de la naissance de son enfant ou aussi de l’adoption. Mais pour en bénéficier du congé parental, il y a quelques conditions que vous devez respecter en tant que salarié dans une entreprise. Les parents salariés alors peuvent s’occuper de leurs enfants en suspendant son contrat de travail. Nous allons donc parler du congé parental lors de la naissance d’un enfant. On va donc d’abord parler de tout ce qu’il faut savoir sur le congé parental. Après, les conditions pour avoir un congé parental. Enfin, les formalités à suivre pour l’obtention du congé parental.

Le congé parental

Le congé parental est une période sur laquelle l’un des parents employés peut demander à son employeur la suspension du contrat de travail pour qu’il puisse s’occuper de son nouveau-né. L’un des parents peut demander ce droit de congé à partir du moment où l’enfant est né jusqu’à ces 12 ans. Il y a une grande différence entre le congé parental et le congé de maternité. Vous aurez l’occasion de bénéficier à l’allocation par la Caisse d’allocations familiales.

Les conditions pour avoir un congé parental

Il y a plusieurs conditions que vous devez respecter pour bénéficier de ce congé parental. La première condition est que vous devez emmener un justificatif qui prouve que vous avez 1 an d’ancienneté dans la société. La demande peut être effectuée dès que le congé de maternité est terminé. L’employeur doit recevoir la demande deux mois ou au moins un an avant que le congé parental débute. La demande doit être effectuée par lettre recommandée. Vous avez deux choix soit une suspension de votre contrat de travail soit à temps partiel qui peut durer 16 heures chaque semaine ou selon l’accord avec l’employeur.

Les formalités à suivre pour avoir le congé parental

L’employeur n’a pas le droit de refuser le droit de congé parental aux salariés s’ils respectent les formalités nécessaires. Le salarié à l’obligation d’informer son employeur par le biais d’une demande qui peut être remis en main propre. Dans la demande, la durée du congé parental doit être indiquée si c’est un congé partiel ou à plein temps. La modification de cette demande peut être effectuée selon la loi qui dépendra des situations ou de certaines circonstances. La prolongation de ce congé est alors possible en cas d’accident ou de maladie de l’enfant.

Allaitement ou biberon : un choix avant tout personnel
Quel est le bon moment pour envoyer se faire-part de naissance ?